Twitter, réseaux sociaux : Impact des fuites lors des présidentielles

Reseaux Sociaux France electionsIl arrive souvent que l’on trouve des fuites lors des présidentielles concernant les résultats avant 20 heures. Encore cette année et avec l’effet Internet, cela c’est beaucoup plus fait sentir puisque les réseaux sociaux affichaient déjà les informations avant l’heure qui étaient très proche des résultats finaux. Problème ou pas, c’est ce que différents médias et personnes débâtent depuis la fin des élections.

Twitter et Facebook sont parmi les plus grands réseaux sociaux actuels, utilisés lors des présidentielles pour les campagnes, on pouvait y découvrir le jour des votes du premier et du deuxième tour, les estimations concernant les résultats avant les heures Officielles qui sont établies par le Ministère de l’Intérieur. Problème ou faux problème ? La question est là. Sans Internet l’effet est minimisé puisque le bouche-à-oreille pour ce type d’informations est très limité, le problème vient du fait qu’avec Internet, les chiffres et estimations avant l’heure peuvent ou pourraient influencer certaines personnes et changer des votes au dernier moment.

On notera par exemple le hashtag #RadioLondres qui aura été très utilisé sur Twitter pour présenter des informations non Officielles, concernant les estimations le jour même des votes du premier et du second tour. Une influence que l’on parlera juste après concernant le fait que ce type d’informations peuvent avoir un impact avec certaines élections futures, avec un exemple passé pour mieux comprendre.

À noter qu’en France le Ministère de l’Intérieur interdit de présenter des estimations le jour du vote, donc si vous êtes un citoyen Français vous devez attendre 20 heures pour avoir les résultats Officiels et pouvoir en parler, cependant à l’étranger il n’y a pas de règle, c’est ainsi que des groupes de presse Suisse, Belges, Canadien et des personnes qui vivent à l’étranger ont présentés les informations avant l’heure.

Pour les dernières élections présidentielles avec François Hollande qui a été élu président, cela n’a pas eu d’impact significatif, certains médias disent qu’il n’y a même pas eu d’impact. Soit, pour 2% ce n’est pas facile à trouver, cependant il y a un exemple où cela aurait pu influer.

Imaginez il y a 10 ans, si en 2002 lors du premier tour de l’élection présidentielle avec Lionel Jospin, les réseaux sociaux avaient été aussi importants et avec autant d’informations concernant les estimations au fur et à mesure de la journée de vote du premier tour. Peut-être que le 0,64% de différence ou seulement 194600 voix qui avaient fait la perte du Parti Socialiste, auraient pu être changés.

La question importante sera l’impact des réseaux sociaux sur les prochaines élections. Le temps nous le dira.

Publié dans Réseaux sociaux.