Obsolescence programmée

De nos jours beaucoup de produits sont créés dans l’optique d’être usés à un moment précis.

L’Obsolescence programmée consiste à utiliser divers techniques plus ou moins légales suivant les entreprises et les produits pour réduire la durée de vie d’un produit volontairement afin de forcer l’achat de renouvellement et ainsi faire en sorte que le client consomme toujours plus de produits de l’entreprise sans s’en rendre compte. Cette demande ainsi créée profitera aux différents acteurs du marché et permettra d’avoir un renouvellement de la demande contrôlée.

Il faut savoir que pour une entreprise un produit usé veut dire qu’un nouveau produit sera vendu et donc un bénéfice considérable si ce sont des millions de consommateurs qui réalisent cette démarche chaque année.

Cette stratégie d’entreprise n’est pas sans risque puisque cela implique des coûts importants dans la recherche et développement et a un fort impact écologique puisque les produits devront pour les entreprises respectueuses de l’environnement être biodégradables ou recyclables et pour les autres un problème monétaire devant payer les taxes de pollution de leurs produits, entreposer ces déchets et faire face aux clients mécontents.

C’est dans les années 20 que l’obsolescence programmée a vu le jour en pensant qu’un produit qui ne s’use pas est une perte de bénéfice et de ventes potentielles pour les entreprises. C’est à partir de ce moment que certaines entreprises ont demandé à leurs ingénieurs de créer des produits qui s’usent plus rapidement pour pouvoir ainsi réaliser plus de ventes.

Ce concept est souvent cité dans le cas des ampoules électriques qui malgré des brevets qui présentent des durées de vies de plus de 100 000 heures restent toujours dans le commerce à près de 1 000 heures depuis les années 20.

Certaines entreprises ont choisi plutôt que de prendre le modèle de l’obsolescence programmée de vendre les produits sur la vague de la mode ou des améliorations, on pensera à ce moment à certaines marques de voitures, consoles de jeux, téléphones portables, etc. C’est un type d’obsolescence dont nous vous parlerons par la suite.

Cependant beaucoup de produits ont une obsolescence programmée, que ce soit une ampoule, un frigidaire, une montre, une imprimante ou encore un ordinateur portable. Ce sont autant de produits et encore plus qui ont ce type de problèmes que peu de personnes remarquent.

Nous allons maintenant vous présenter les différents types d’obsolescences programmées :

Le défaut fonctionnel, cette obsolescence consiste à ce que quand une pièce ne fonctionne plus, l’ensemble du produit devient inutilisable (exemple un lecteur de musique qui a une batterie qui ne peut être changée). Généralement la technique consistera à ce moment à présenter une facture avec un coût de réparation trop important qui va favoriser plus facilement le rachat d’un nouveau produit.

Obsolescence par péremption, consiste à présenter une date à laquelle le produit sera considéré comme « périmé ». Cela s’applique principalement au domaine alimentaire comme les yaourts, les boissons ou encore les surgelés ; mais ce n’est pas le seul domaine, les produits cosmétiques ou pharmaceutiques utilisent beaucoup ce type d’obsolescence programmée. La date limite de consommation ou date limite d’utilisation optimale permet ainsi de contrôler le consommateur dans ses dépenses.

Obsolescence indirecte, même si le produit est encore fonctionnel, ce dernier ne peut être utilisé par manque de compléments qui ne sont pas ou peu vendus sur les marchés, par exemple certains appareils photo, les lecteurs de vinyles puisque les commerces ne vendent presque plus de nouveaux vinyles au grand public, etc. Un autre exemple est celui des imprimantes qui n’ont plus de cartouches en ventes ou des produits qui n’ont plus de batterie de rechange vendue.

Obsolescence par notification, il s’agit d’une obsolescence programmée qui va à un moment signaler à l’utilisateur du produit qu’il faille réparer ou remplacer une pièce. À ce moment l’appareil est inutilisable et l’utilisateur devra allez soit demander la réparation au fournisseur, soit se renseigner sur Internet pour faire fonctionner sa machine à nouveau avec les conseils d’autres utilisateurs avertis.

Obsolescence par incompatibilités, souvent observée dans le secteur informatique, cette technique consiste à rendre un produit inutile par le fait qu’il devient incompatible avec les nouveaux produits. Que ce soit les systèmes d’exploitation, les logiciels ou le type de matériel compatible, vous avez déjà du avoir ce type d’obsolescence programmée le plus souvent par une feuille de route des entreprises qui souhaitent faire évoluer les parcs informatiques des entreprises et des particuliers plus rapidement pour faire évoluer leur chiffre d’affaires et les nouvelles technologies.

Obsolescence esthétique, certains produits comme les vêtements subissent une obsolescence subjective qui consiste à faire en sorte de rendre obsolète un produit par effet de mode. Les fabricants exploitent ce principe en lançant des campagnes publicitaires importantes en utilisant les différents médias comme la télévision, la radio, l’Internet, journaux, affichages, etc. dont le but est de simplement créer des modes et d’en discréditer d’autres pour les rendre obsolètes.

Vous avez maintenant toutes les informations nécessaires pour faire attention lors de vos prochains achats et veiller à la fameuse obsolescence programmée que réalisent certaines entreprises dans les différents domaines. Vous pouvez continuer de vous renseigner pour chaque domaine sur Internet et poser vos questions pour essayer de trouver les meilleurs produits.

Publié dans Écologie.