Barack Obama et les candidats des élections présidentielles 2012

Elections Presidentielles 2012 FranceDepuis quelques semaines le président des États-Unis s’est inscrit sur Tumblr, mais ce n’est pas une campagne sur un seul réseau social, mais sur les différents réseaux qu’il réalise pour gagner des voix pour les prochaines élections.

Les candidats à l’élection présidentielle 2012 en France devraient suivre l’exemple de Barack Obama aux États-Unis. Être visible et faire parler d’eux sur les différents réseaux sociaux pour pouvoir ainsi augmenter le nombre de potentiels votant pour leur cause. En effet, il y a plusieurs années Internet a aidé le célèbre président des États-Unis Barack Obama et son « Yes, we can » à être élu, sites Internet dédiés au président, présence sur les réseaux sociaux, mais ce n’est pas tout, on retrouve le président des États-Unis encore très actif, on se souviendra de l’interview de celui-ci sur YouTube, Twitter ou encore Facebook, que ce soit avec les employés ou avec les utilisateurs des réseaux sociaux.

Aujourd’hui la politique ne peut se passer du support Internet, on remarquera d’ailleurs qu’il a été déjà montré à la télévision française des cellules dédiées à la e-réputation des candidats lors des élections et même après pour pouvoir préparer les élections suivantes ou aider les partis politiques à se faire connaître ou dépasser leurs concurrents.

On peut déjà dire que pour l’année 2012 et donc les élections présidentielles 2012 en France, les réseaux sociaux et Internet plus généralement devraient permettre aux politiques de faire entendre leur voix de manière non limitée comme à la télévision et de prospecter tels des commerciaux pour avoir des voix auprès du peuple.

Cela a déjà commencé si vous suivez déjà un peu les actualités, nul doute que pour les élections présidentielles 2012 la e-réputation des candidats et leur présence sur les réseaux sociaux sera primordiale. On notera par exemple le cas des élections américaines il y a quelques années qui avec quelques voix seulement auraient pu faire changer tout un monde. Donc il ne faut pas minimiser l’impact d’Internet avec les politiques.

Publié dans E-Réputation, Réseaux sociaux, Sujets de mémoire.