Biographie Steve Jobs : Il en voulait à Android

Steve JobsCet homme d’exception avait des idées claires, un visionnaire et n’aimait pas que son travail soit copié.

C’est ce que l’on apprend avec la biographie de Steve Jobs, celui-ci n’a pas apprécié le développement d’Android, concurrent direct de l’iPhone qui encore aujourd’hui ne fait pas les beaux jours de l’iPhone 4S face au Galaxy Nexus. Steven c’était engagé dans un combat pour « détruire » les smartphones de Google qu’il trouvait être une copie du système qu’il avait créé chez Apple.

Ainsi on peut apprendre qu’il pensait à : « détruire Android parce que c’est un produit volé. » mais aussi : « prêt à aller jusqu’à la guerre thermonucléaire. » face à Google pour récupérer les droits de tout le travail qu’il avait réalisé pour l’iPhone et les produits Apple. Il semblait prêt à dépenser les 40 milliards de dollars d’actifs de l’entreprise Apple dans ce combat. Steve Jobs le co-fondateur d’Apple montre ainsi avec cette biographie qu’il était un homme de valeur et souhaitant la justice.

Concernant les deux citations, elles sont issues du livre biographique de Steve Jobs, où l’on apprend qu’il avait dit ceci lors d’une réunion entre les deux leaders de la Silicon Valley à un restaurant de Palo Alto. Steve Jobs avait même dit à Eric Schmidt qui était le PDG (CEO) de Google à cette époque et résidait au conseil d’administration d’Apple, qu’il ne voudrait même pas entendre parler d’une somme comme 5 milliards de dollars pour régler le litige.

Il semble donc bien que le co-fondateur d’Apple en voulait énormément à Google, à son système Android et ses smartphones. Jusqu’à présent Apple a d’ailleurs poursuivi Google et HTC concernant le problème soulevé par Steve Jobs.

Vous pouvez ainsi découvrir beaucoup d’éléments intéressants avec cette biographie de Steve Jobs par Isaacson qui a pu s’entretenir avec cet homme d’exception à plus de trente reprises.

Pour ceux qui souhaitent connaître les détails de cette histoire, la source en anglais avec le site Internet du : Financial Times. Pour ceux qui souhaitent laisser un mot en hommage à Steve Jobs, la firme basée à Cupertino vous le permet : Apple.

Publié dans Apps et Sites Mobiles.